Comment optimiser sa visibilité sur LinkedIn ?

Comment optimiser sa visibilité sur LinkedIn ?

LinkedIn est un réseau social comme Facebook et Twitter. Il accueille des entreprises de vente pour leur permettre d’instaurer leurs stratégies de marketing. À l’heure actuelle, il compte plus de 500 millions d’abonnés allant de simples travailleurs aux grands entrepreneurs.

Ce nombre élevé d’adhérents est sans doute l’un des facteurs motivant les vendeurs de services ou de produits à opter pour ce réseau. Ils cherchent en effet à être visibles par les prospects à l’instar des multinationales, des petites et moyennes entreprises. Pour améliorer la visibilité de son institution et attirer plus de clients, les conseils suivants s’adressent aux intéressés.

Avoir un bon profil

Présenter un profil accrocheur constitue l’étape cruciale pour avoir plus de visiteurs sur LinkedIn. Dans ce cas, il est important de soigner la forme et le fond.

Illustrer sa page avec des photos

Les photos sont les premiers visuels aperçus par les abonnés. Ainsi, leur choix doit être bien réfléchi parce que toute stratégie de marketing commence par la forme.

Pour embellir sa page,  LinkedIn demande deux photos: celle du profil et celle de la couverture. Comme la photo de couverture occupe plus d’espace, un esprit de créativité est nécessaire. L’objectif est de pouvoir y illustrer ses produits. Quant à la photo de profil, elle est aussi à mettre en valeur car c’est ce que les utilisateurs voient en premier.

Détailler ses informations

Après avoir soigné la forme, il faut se concentrer sur le fond. Plusieurs rubriques se rapportent aux informations sur l’entreprise. Le slogan, par exemple, doit être accrocheur et en relation avec les services. C’est qu’il reflète la personnalité et le professionnalisme de l’institution.

Les autres informations fournies présentent les prestations de l’organisation et permettent aux membres du réseau de savoir à quoi s’attendre. De cette façon, ces abonnés verront les différents services directement sur la page. De plus, le lecteur pourra conseiller celle-ci aux intéressés non encore au courant.

Agrandir son cercle d’abonnés

Comme la visibilité de la page dépend du nombre de suiveurs, faire des demandes auprès de plusieurs adhérents de la plateforme s’avère indispensable.

Le premier réseau d’abonnés sur LinkedIn comprend naturellement les amis, les collègues, la famille ou autres. Pourtant, en tant qu’entreprise de vente, il doit élargir son public. Le but est d’atteindre le maximum de followers, de rendre sa page accessible à tous.

Enquêter sur les membres

La meilleure façon de trouver des clients consiste à réaliser des enquêtes. Puisque les multinationales et les PME sont les cibles principales, il faut d’abord consulter leur page. Cette opération permet de déterminer qui fait quoi et d’établir un organigramme. En outre, il sera plus facile de connaître la ou les personnes à consulter au sein d’une entreprise.

Rechercher les adhérents par mot-clé

LinkedIn dispose d’un outil permettant de filtrer les recherches sur les abonnés. Le gérant de la page peut se focaliser sur leur situation géographique, leur centre d’intérêt ou autres indicatifs nécessaires à la vente du produit. De cette manière, les cibles seront listées et il ne restera plus qu’à les contacter. Il est par ailleurs possible d’enregistrer les recherches qui s’actualisent par semaine.

Rester actif sur le réseau

La mise à jour de la page LinkedIn doit toujours avoir lieu pour assurer la fréquence des visites et permettre à la page de figurer dans les fils d’actualité.

Avoir un profil public

Lors de l’instauration de la page, il faut veiller à ce que tout le monde puisse y accéder à condition d’être abonné. Les cibles se limitent dans ce cas en nombre.

Animer et humaniser la page

Une page est plus attractive lorsque les lecteurs la trouvent animée. Dans ce fait, son administrateur doit mettre à jour les publications et les statuts le plus souvent possible.

Dialoguer et partager des articles donnent également aux cibles un aperçu sur les valeurs culturelles et les centres d’intérêt de la page. Surprises et curieuses, elles auraient toujours envie de la consulter pour voir les nouveautés.

Éviter les démarrages spontanés

Le gestionnaire de la page doit entrer en contact avec les cibles afin d’optimiser la vente. Or il doit trouver un moyen d’amorcer la discussion pour éviter un démarrage spontané.

Ainsi, il ferait mieux de consulter la page du sujet, de voir son profil et ses activités. Pour briser la glace, il peut utiliser la phrase « J’ai vu votre profil, et je vois que… ». C’est la procédure idéale.

Cette opération présente deux avantages. D’une part, elle montre un certain intérêt commun entre les deux interlocuteurs. D’autre part, elle personnalise la méthode de vente de manière plus concernée.

Share via
Copy link