Comment mettre en place d’une stratégie de marketing vidéo pertinente

Le marketing digital ne se limite pas qu’à la création de contenus écrits et à la publication régulière de photos. Le fait d’utiliser des fichiers vidéo permet également de toucher sa cible plus efficacement. Toutefois, même si la plupart des spécialistes du marketing savent que la vidéo est importante, les objectifs derrière ne sont pas toujours clairs.

Selon l’enquête Wyzowl’s Video Marketing Statistics 2018 Survey, 81 % des entreprises utilisent la vidéo comme outil marketing, contre 63 % en 2017. En outre, 81 % des personnes ont été convaincues d’acheter un produit ou un service en regardant la vidéo d’une marque. Voici comment mettre en place une stratégie de marketing vidéo !

Comprendre son public et fixer des objectifs de campagne

Pour réussir toute campagne de marketing, il faudra d’abord déterminer sa cible. Après cela, il sera possible de déterminer son type de contenu préféré, ainsi que les canaux adéquats pour les diffuser. En effet, il ne sert à rien de créer un contenu vidéo de qualité et de payer pour qu’il soit diffusé sur des sites web que le public visé ne visite même pas.

Mais surtout, il faudra fixer les objectifs à atteindre à travers la campagne de marketing vidéo. Certaines entreprises peuvent, par exemple, vouloir accroître leur notoriété, leurs ventes, leur trafic, voire tout cela à la fois. Il faudra également utiliser le ton et le message adéquats. Pour ce faire, les gestionnaires de marques devront prendre le temps de recueillir des informations sur les consommateurs. La création de la vidéo ne se fera que par la suite.

Rester fidèle à a marque et définir le message dans chaque vidéo

Même si le contenu de la vidéo est original, ceux qui la visionnent doivent directement reconnaître la marque et le produit mis en avant. Selon une étude de McKinsey, les entreprises qui ont une image de marque cohérente ont 20 % plus de succès que celles qui n’en ont pas. Par exemple, si les vidéos sont diffusées sur YouTube ou autres réseaux sociaux, elles doivent renvoyer au site du produit. Le message doit aussi être le même sur chaque canal. Si les vidéos vues à travers les différents canaux de communication n’ont rien en commun, cela pourrait devenir nuisible pour l’entreprise.

Mettre en place un budget raisonnable

Une erreur courante est de penser qu’en investissant des sommes considérables dans un projet vidéo, celui-ci connaîtra automatiquement un grand succès. À l’inverse, ne pas dépenser assez pour une campagne de grande envergure pourrait nuire à l’image de la marque, en laissant passer le message de manière peu qualitative.

Lorsqu’il s’agit de réaliser le contenu vidéo, il faut garder à l’esprit les objectifs de la campagne et s’assurer d’y allouer le budget approprié. Par exemple, si la cible est la génération Z, il ne sera peut-être pas utile de dépenser beaucoup d’argent pour la production de vidéos. À la place, il est possible d’envisager de produire de courtes vidéos pour des réseaux sociaux, tels que Snapchat, Twitter et Instagram. Par contre, avec un budget plus important, créer une histoire captivante à la manière d’Hollywood (avec éventuellement des célébrités) est une alternative non négligeable.

Optimiser les vidéos pour chaque canal

En fonction des canaux choisis pour chaque campagne, les vidéos doivent être optimisées pour obtenir le plus d’engagements possible.

  • Facebook : il faudra créer quelque chose de court, téléverser les vidéos directement sur le canal et ajouter des légendes.
  • YouTube : il faudra attendre 2 semaines après le lancement de la vidéo pour y apporter des modifications et affiner la cible.
  • Twitter : il faudra trouver un équilibre entre un ciblage précis (l’analyse de mots clés) et un ciblage sans excès.

Mesurer les performances du marketing vidéo

L’évaluation des performances aide à déterminer ce qui ne fonctionne pas dans une campagne de marketing vidéo. Effectivement, cela ne concerne pas toujours le message partagé. Les lacunes peuvent provenir d’autres paramètres, tels que le moment de la diffusion ou les canaux choisis. Les vidéos peuvent aussi être trop longues ou trop courtes. Pour en être sûr, il faut simplement faire des tests réguliers.

Parmi les indicateurs clés de performance, il y a :

  • le taux d’engagement ;
  • le nombre de vues ;
  • le taux de lecture ;
  • le partage sur les réseaux sociaux ;
  • les commentaires.

Dans la pratique, il faudra s’en tenir à un tableau de bord, dans lequel seront notées les performances de la campagne. De préférence, les analystes devront respecter un laps de temps précis pour les tests. Il faudra également attribuer des objectifs chiffrés pour savoir où l’entreprise en est par rapport à sa campagne de marketing vidéo. Il sera plus facile de procéder aux ajustements avec des éléments concrets à disposition.

Ne pas oublier les publicités sur TV connectée (CTV)

Les consommateurs sont plus nombreux que jamais à regarder des contenus télévisés en streaming sur leurs appareils. Les publicités CTV sont un excellent moyen de les atteindre là où ils passent une grande partie de leur temps.

Un sondage de l’IAB a révélé que 60 % des annonceurs américains prévoient d’allouer leur budget de la télévision « classique » vers la télévision connectée ou l’OTT en 2021. Lors de l’élaboration du plan, il faudra se demander si la sensibilisation à l’aide de publicités CTV est une solution efficace.

Comme évoqué tout au long de l’article, le marketing digital peut améliorer la visibilité d’une marque et augmenter le chiffre d’affaires d’une entreprise. Néanmoins, il ne s’agit pas juste de créer du contenu animé et récréatif. Il faudra donner une attention particulière à l’image de marque et au message à transmettre. Essentiellement, il faut garder en tête le profil de la cible. Ce n’est qu’après avoir pris en compte ces critères que les vidéastes pourront créer du contenu cohérent à destination des consommateurs.

Laisser un commentaire